Loading...
#TheLastOfUsARTICLES

La création d’Ellie racontée par Neil Druckmann

Processus Ellie

Alors que notre Test de The Last Of Us Part II est disponible depuis maintenant 24h, Neil Druckmann s’est confié au Washington Post sur le processus de création d’Ellie.

Au travers de cet article, nous apprenons qu’Ellie est bien plus âgée qu’on ne peut le penser. En effet, les premiers contours de la création d’Ellie sont apparus en 2004, alors que Druckmann venait de décrocher un Master en technologie du divertissement, il participa à un concours pour pouvoir travailler avec George A. Romero. Le but du projet étant de créer un jeu rappelant son 1er film : « La Nuit des Morts Vivants ».

nuit mort vivant

George Romero est un cinéaste qui, au travers de ses films, a toujours eu pour objectif de dresser une critique de la société. Avec comme grands thèmes la médiatisation, la consommation et surtout, la discrimination.  « La Nuit des Morts Vivants » justement, son 1er film en 1968, mettant en scène dans le premier rôle un acteur afro-américain, fait assez inédit à l’époque, qui survivra aux Zombies, pour se faire abattre par la police à la toute fin. Police l’ayant confondu avec un Zombie.

Même si Druckmann n’arrivera pas à surpasser ses concurrents, il en gardera les thèmes et les personnages.

« J’avais développé ce discours sur un flic protégeant cette fille »

« Elle a perdu son père. Il a perdu son enfant. »

L’inspiration originale vient du 1er bébé de Fumito Ueda, ICO, mixée avec des images du Comics de Franck Miller, Sin City. Il gardera ces idées en tête en arrivant chez les Dogs la même année. Il pourra finalement les faire ressortir lorsque le développement d’Uncharted 2 fût terminé. Et même si Joël n’est pas un flic, et Ellie n’est pas dans une croisade pour venger la mort de son père, le Creative Director gardera cette idée de la rencontre entre ces 2 personnages brisés.

Au départ, Ellie s’appelait Lily. Elle prendra son nom définitif alors que, cherchant un prénom pour son enfant à naître, celui d’Ellie sauta aux yeux de Druckmann. Son personnage devait être jeune, mais pas trop pour être capable de survivre dans ce monde, ni trop âgée pour ne pas devenir une sorte de love-interest pour Joël. Elle devait être au cœur de l’histoire et faire équilibre avec le personnage de Joël.

artwork ellie

La colère face à l’humour et l’optimisme, le silencieux face à la bavarde. La nouvelle paternité de Druckmann influa grandement sur ce que devait représenter Ellie pour Joël. L’amour d’un père prêt à tout pour son enfant. Son design original a été réalisé par Hyoung Taek Nam et devait être le miroir de ce qu’est le monde de The Last of Us. Une vision de la naïveté et de l’enfance dans un monde brutal, sans être dénué de courage et de persévérance.

« Pendant que nous travaillions sur le jeu, nous avons eu des inquiétudes sur le fait qu’il était trop sombre. Pour plaisanter, quelqu’un a dit que nous devrions donner à Ellie un livre de blagues pour éclaircir les choses. Après avoir ri, nous nous sommes dit : « C’est en fait une idée intéressante ». C’est comme ça qu’elle a eu son livre de blagues. »

Autre que les auteurs, celle qui a beaucoup apporté à la création d’Ellie est son interprète Ashley Johnson. De part ses traits, ses mouvements mais aussi son caractère, ses passion. L’idée qu’Ellie voudrait être astronaute vient de la passion de l’actrice pour l’espace.

Concernant l’homosexualité d’Ellie, ce choix a été fait en cours de développement de The Last of Us. Notamment lorsque Druckmann travailla sur American Dreams, les romans graphiques qui racontent la rencontre entre Ellie et Riley.

Ellie Riley

« Je ne savais pas quelle serait la réaction ou si je recevrais des remontrances de mes patrons de Naughty Dog ou de Sony ou de Bruce [Straley NDLR], mon partenaire de réalisation. Et j’hésitais tellement à faire passer ces scènes. »

« La philosophie de Naughty Dog est de raconter « des histoires plus intéressantes et plus fraîches », et cela inclut des récits sur les minorités, les sexualités et les croyances religieuses qui ne sont pas largement diffusés dans les jeux vidéo ou d’autres domaines de la culture pop. »

C’est quelque chose qui se poursuit dans « The Last of Us Part II« .

Dans moins d’une semaine, les joueurs pourront découvrir The Last Of Us Part II et une Ellie qui aura changé. Une Ellie plus en colère, mais aussi plus discrète. Son humour fera place au cynisme. Elle explorera son identité de femme homosexuelle notamment au travers de sa relation avec Diana. Elle devra faire des sacrifices pour survivre.

« Nous commençons à voir Ellie grandir et mûrir au cours du premier jeu et, d’une certaine manière, être corrompue par la violence qu’elle a subie. Elle perd son innocence. Il est donc devenu, une fois de plus, intriguant de se demander « que se passe-t-il lorsque ce personnage grandit ? Parce que dans ce monde, pour survivre, il faut faire des choses assez horribles. »

[SOURCE]

Laisser un commentaire