Loading...
#TheLastOfUsARTICLES

The Last of Us (Analyse #03) : Le traitement de l’homosexualité

Analyse The Last of Us Homosexualité

Introduction

Cela fait de nombreuses années maintenant que l’homosexualité est au cœur de nombreux débats au sein de notre société. De ce fait, c’est une question qui se veut de plus en plus présente dans la culture puisqu’elle est désormais abordée dans la littérature, le cinéma, la télévision, et de nombreux autres domaines artistiques et culturels encore. Excepté le jeu vidéo, qui accuse véritablement un certain retard en la matière. Bien souvent, l’homosexualité n’y est pas traitée. Quand elle l’est, elle est tout juste survolée ou sous-entendue. The Last of Us fait partie de ces œuvres-là. Loin d’être central dans l’aventure, le thème est pourtant présent : de manière relativement implicite dans le jeu principal, puis de manière plus explicite ensuite dans l’extension Left Behind. À l’image du reste, Naughty Dog traite toutefois ce sujet d’une manière relativement particulière, qu’il serait intéressant d’étudier un peu plus en détail.

 

Homosexualité non-assumée

Avant toute chose, il convient de souligner un point important. La question de la sexualité n’est jamais réellement abordée dans The Last of Us, et ce qu’elle soit hétérosexuelle ou homosexuelle. L’idée même de la relation amoureuse dans un monde tel que celui-ci n’est pas traitée puisque comme nous avons pu le voir dans la première partie de cette analyse, la volonté du studio était avant tout de se concentrer sur une conception familiale de l’amour, c’est-à-dire celui qui lie un père à sa fille.

Cependant, cela n’empêche pas le scénario de faire une brève et subtile excursion dans le domaine à travers le personnage de Bill, qui sera le seul à être véritablement mis en scène dans un tel contexte, hors DLC. Tout commence alors qu’il tente d’expliquer à Joel les raisons pour lesquelles il ferait mieux d’abandonner rapidement sa mission auprès d’Ellie. Pour ce faire, il se base sur son vécu personnel et explique que dans un passé lointain, il s’est attaché à quelqu’un. Tandis qu’il marque un temps d’arrêt à ce moment-là, Joel le regarde, attendant la suite. Bizarrement, Bill semble se sentir jugé et se corrige en affirmant qu’il s’agissait d’un partenaire, avant de s’énerver sans raison apparente en ajoutant qu’il s’agissait de quelqu’un qu’il devait protéger. Sur le moment, sa réaction paraît étonnante mais on a tendance à passer outre, mettant cela sur le compte de l’émotion et de la souffrance liée, on l’imagine, à la perte d’un être cher. D’autant plus qu’il ajoute juste après : « Dans ce monde, ce genre de connerie n’apporte qu’une chose : se faire buter », et que c’est à cause de cela qu’il a finalement opté pour une vie solitaire.

Analyse The Last of Us Homosexualité

Parlait-il d’une relation amoureuse avec une femme ? Avec un homme, puisqu’il précise qu’il s’agissait d’« un » partenaire ? Ou parlait-il tout simplement d’une relation amicale très forte ? En partant de cette simple discussion, il est impossible de le savoir. Mais une fois que l’on reprend le contrôle de Joel, pour peu que l’on soit un minimum observateur, il est possible de trouver des premiers éléments de réponse dans l’environnement. Et pour cause, si l’on se rend près de l’endroit où se trouvait Ellie lorsque Bill l’a réprimandée quand elle touchait à ses affaires, on se rend compte qu’il possède des magazines mettant en scène des hommes dénudés en couverture. On suppose donc que le fait qu’il possède des magazines, visiblement destinés à un public gay, dans sa planque n’est pas anodin.

Quelques temps plus tard, après avoir survécu à la séquence au sein de l’école et rejoint la seconde planque de Bill, on tombe sur un homme qui s’est pendu au beau milieu du salon. On comprend alors qu’il s’agissait de ce fameux partenaire dont il nous avait parlé, qui ne semble au passage pas faire partie d’un passé si lointain que ce qu’il avait laissé entendre. Le véritable sens du mot « partenaire » apparaît alors, surtout lorsque l’on voit la réaction qu’il a en découvrant cela. Il a beau essayer de faire croire que cela ne l’atteint pas en se cachant derrière son tempérament colérique et solitaire, le message est clair. On en doute encore moins lorsqu’en fouillant les lieux, on découvre le mot laissé par ledit partenaire à son intention, que l’on peut d’ailleurs lui donner et qui l’affectera à sa manière.

Par la suite, exception faite de la cinématique plutôt cocasse durant laquelle Ellie va sortir un des magazines qu’elle a volés et s’étonner de voir que les pages sont collées les unes aux autres, on n’entendra plus jamais parler de relation amoureuse de quelque nature qu’elle soit. Pourquoi, donc, avoir intégré cela sans approfondir ensuite ? Le mystère reste complet. Peut-être est-ce une manière pour Naughty Dog de nous faire comprendre que finalement, la vie amoureuse comme l’orientation sexuelle des gens n’a aucune importance, encore moins dans un contexte post-apocalyptique tel que celui-ci. Pourtant, Bill ne semble pas être à l’aise avec cette idée, même auprès de Joel qui, on l’imagine, était probablement déjà au courant puisqu’ils se connaissaient bien avant les événements.

Analyse The Last of Us Homosexualité
Ellie s’étonnant de l’anatomie des hommes dans un magazine volé à Bill

 

Une vie d’adolescente…

Il faudra attendre Left Behind pour que la question de l’amour et, par extension, de la sexualité, ne soit de nouveau évoquée. Mais dans le cas présent, elle le sera de manière beaucoup plus claire et explicite. Tout au long du DLC, le joueur ne va probablement jamais se poser de question à propos de la relation entre Ellie et Riley. Les deux jeunes filles se comportent comme deux meilleures amies adolescentes tout ce qu’il y a de plus normal : elles s’amusent, elles rigolent et elles profitent de quelques instants d’insouciance dans un monde où l’autorité et l’insécurité sont omniprésentes.

Ce constat sera toujours effectif lorsque survient la première scène de dispute. On comprend aisément la déception éprouvée par Ellie, qui semble visiblement mal vivre le fait d’être privée de sa meilleure amie – et seule amie tout court étant donné ce qu’elle dit à Riley au début – depuis plus d’un mois. En effet, cette dernière a rejoint les rangs des Lucioles, laissant Ellie seule et sans nouvelles dans son pensionnat militaire. Ainsi, lorsque Riley lui annonce au cours de leur balade qu’elle est sur le point de s’en aller pour Boston et qu’elles ne pourront plus se voir, Ellie ne supporte pas l’idée de perdre définitivement sa meilleure amie, de se retrouver toute seule. À aucun moment au cours de cette séquence on ne ressent une quelconque alchimie amoureuse entre les deux jeunes filles, qui semblent être confrontées à une dispute tout ce qu’il y a de plus classique entre deux copines.

Analyse The Last of Us Homosexualité

Pourtant, quelques instants plus tard, cela va brusquement changer. Après avoir conseillé à Riley de s’en aller car elle a conscience que rejoindre les Lucioles a toujours été son objectif, Ellie revient sur sa décision. Entre temps, les deux se sont livrées à une bataille de pistolets à eau des plus amusantes puis se sont déchaînées comme deux adolescentes typiques sur une musique entraînante. Ceci explique pourquoi Ellie semble subitement vaciller d’un point de vue émotionnel alors même qu’elle avait su faire preuve de rationalité quelques minutes avant. Elle réalise qu’elle est sur le point de se retrouver totalement seule – ce qu’on sait être sa plus grande peur depuis sa discussion avec Sam dans le jeu de base – et de ne plus pouvoir vivre de tels moments de bonheur et d’insouciance. Riley, qui ressent visiblement la même chose, en arrive à arracher son pendentif, symbole distinctif de son appartenance aux Lucioles. Elle est prête à abandonner son plus grand rêve pour rester aux côtés de sa meilleure amie… qui l’embrasse subitement en retour.

Avant cet instant, aucun signe quel qu’il soit ne semblait traduire de la part d’Ellie une attirance particulière pour les femmes. Au contraire, on aurait même pu penser qu’elle était attirée par les hommes puisqu’elle n’a pas hésité à voler l’un des magazines de Bill pour pouvoir le feuilleter ensuite. Après tout, pourquoi l’aurait-elle volé si elle n’était pas un minimum intéressée par la nudité masculine ? Cela nous conduit donc à nous demander d’où peut venir un tel rebondissement. Était-ce prévu depuis le début par les scénaristes de Naughty Dog, bien qu’aucun indice ne semble aller en ce sens, même dans l’épilogue où elle parle enfin à Joel des événements de Left Behind ? Ou ceci a-t-il été pensé après coup, éventuellement pour surfer, comme certains joueurs tendent à le penser, sur un thème relativement brûlant et polémique de l’actualité ? Si les deux questions se posent assurément, une troisième semble néanmoins plus adéquate. Dans le fond, Ellie est-elle réellement lesbienne, ou ne serait-ce que bisexuelle ?

 

…et ses expériences ?

Si l’on se fie à tout ce que l’on sait en terminant l’aventure de The Last of Us dans son intégralité, on serait plutôt tenté de répondre par la négative. Et pour cause, il faut prendre en compte un élément pour le moins important : dans Left Behind, on assiste probablement à ce qui représente l’un des seuls moments de toute la vie d’Ellie où celle-ci peut enfin se laisser aller et se lâcher. On le sait, elle est constamment soumise à l’autorité et à la pression de son pensionnat militaire, de Marlène, ou plus simplement du monde post-apocalyptique dangereux et terrifiant dans lequel elle est née. Elle n’a pas pu connaître comme tous les autres enfants un développement classique avec une enfance traditionnelle. Elle vit ainsi sans doute à ce moment-là l’une de ses premières véritables expériences de pure liberté et d’insouciance, sans qu’aucun adulte ne soit là pour la brider. Ce sentiment d’oppression en moins, elle se montre forcément plus enclin à prendre des risques et à découvrir de nouvelles choses. Elle boit de l’alcool – si le joueur accepte la proposition de Riley –, elle découvre les jeux vidéo, les manèges, les blagues, et plein d’autres choses encore. En d’autres termes, elle découvre la vie, la vraie.

En partant de ce postulat, il devient alors tout à fait légitime de se demander si, finalement, elle ne découvre pas par la même occasion ce que sont les sentiments les plus forts. Est-ce réellement de l’amour qu’elle éprouve pour Riley ? Est-ce réellement de l’amour qui la pousse à l’embrasser ? Ou découvre-t-elle un sentiment si nouveau et si intense qu’elle prend cela pour de l’amour, voire de l’attirance sexuelle, alors qu’il ne s’agirait que d’amitié en réalité ? Le fait qu’on la sache isolée et solitaire ne peut que nous pousser en ce sens puisque cela signifie qu’elle n’a jamais vraiment pu découvrir ni ressentir de l’amour envers quelqu’un, qu’il s’agisse d’un garçon ou d’une fille. Ou peut-être, éventuellement, pouvons-nous penser qu’elle veut pousser ses limites à fond et tenter de nouvelles expériences, comme beaucoup de personnes tendent à le faire lors de l’adolescence, période de la vie la plus propice à ce genre de découvertes.

En définitive donc, si beaucoup ont considéré que ce passage faisait d’Ellie un personnage ouvertement orienté LGBT, il convient d’insister sur le fait que la réponse n’est en réalité pas si évidente que cela. En effet, nous sommes confrontés à une adolescente visiblement soumise à de toutes nouvelles émotions, et probablement aussi aux hormones, qu’elle n’a pas forcément l’habitude d’éprouver. La faute, bien sûr, à une évolution dans un cadre de vie très inhabituel. La preuve en est que même elle semble surprise de ce baiser inopiné, sur lequel elle n’a malheureusement pas le temps de revenir avec Riley à cause de l’intervention des infectés. La fin du scénario ne statuera alors pas précisément dessus, bien que l’on puisse envisager l’idée que Riley considérait bel et bien cela comme les prémices d’une relation amoureuse. Pour cause, comme elle dit à Ellie après qu’elles ont été mordues : « Tu sais, on peut se la jouer romantique et perdre la boule ensemble ».

 

Retrouvez les autres parties de l’analyse de The Last of Us :

6 comments
  1. Maya

    Pour revenir à l’homosexualité ou la bisexualité d’élie vous oubliez quelque chose la psychologie du personnage.
    Je m’explique, il arrive souvent dans le cas en question un homme ou une femme se fassent trahir par son conjoint ou conjointe ou même qu’ils le perdent, c’est la que la psychologie intervient.
    Comme tu on étais tellement amoureux ou amoureuse de cette personnes, on dit qu’on ne trouvera jamais mieux car c’était le meilleur ou la meilleure sur Terre pour nous alors on va se dire inconsiament est si j’essaye l’autre sexe du quel je suis attirer pour essayer pour voir si je trouve ma perle, il essaye pour eux c’est comme une attirance alors que pas du tout c’est la peur de perdre ou ce faire trahir par le sexe qui a fait subir ça mais très vite la personne se rends compte que c’est n’importe quoi ce qu’elle fait.
    Voilà voilà J’espère que tu as compris ^^

Laisser un commentaire