Loading...
#The Last Of Us Part.IIARTICLES

The Last of Us Part II se dévoile à travers un numéro spécial du State of Play

Tandis que la sortie de The Last of Us Part II approche à vitesse grand V, Sony et Naughty Dog intensifient progressivement la communication autour du jeu. En ce jour, nous avons d’ailleurs pu en découvrir davantage à son sujet via une édition spéciale du State of Play lui étant entièrement dédié.

Après plusieurs années de communication en dents de scie, les choses s’accélèrent enfin du côté de la suite tant attendue de The Last of Us. Alors que la presse spécialisée a d’ores et déjà eu la chance de mettre la main sur le jeu depuis plusieurs jours maintenant, Naughty Dog continue de mener sa communication à travers de multiples temps de parole au fil des semaines.

En effet, la série « Inside The Last of Us Part II » était lancée il y a tout juste deux semaines afin de présenter un peu plus en détail l’univers du jeu (histoire, gameplay, etc.). Pour compléter cela, PlayStation a décidé de dédier à The Last of Us Part II un épisode complet du State of Play, d’une durée d’environ 25 minutes et avec la présence de Neil Druckmann, le réalisateur. Au programme : un certain nombre de nouvelles informations mais surtout, une séquence de gameplay inédite en fin d’épisode.

Les informations

Comme prévu, ce State of Play a été l’occasion pour Naughty Dog de nous montrer un certain nombre de nouvelles images du jeu. Nous avons notamment pu constater que malgré le fait qu’il se situe cinq ans après les événements de The Last of Us, certaines des cinématiques du premier opus ont été retournées en intégralité. On peut donc y voir la preuve que les deux épisodes seront étroitement liés malgré tout. Par la suite, nous avons également appris de nouvelles choses de la part de Neil Druckmann. En voici le résumé :

  • Le jeu se déroulera à nouveau sur plusieurs saisons différentes et donnera ainsi à voir de nouveaux environnements en conséquence. On traversera aussi bien des zones rurales enneigées que des forêts, des villes en ruine ou encore les bords de la côte pacifique en proie à des pluies torrentielles.
  • L’essentiel de l’aventure se déroulera dans la zone de quarantaine de Seattle.
  • Neil Druckmann assure que The Last of Us Part II offrira les environnements les plus vastes jamais créés dans un jeu Naughty Dog. À ce titre, de nouvelles méthodes d’exploration seront disponibles pour atteindre les diverses zones. Cela passera notamment par divers moyens de transport (cheval, bateau) mais aussi par l’utilisation de cordes pour descendre en rappel ou se balancer. Ellie sera également capable de sauter et nager.
  • Parmi les factions présentes dans le jeu, il y aura le Front de Libération de Washington (WLF), qui occupe la ville de Seattle et tue les intrus à vue. Ils sont très bien équipés mais surtout très bien entraînés. En parallèle, il y aura également la secte religieuse des Séraphites, ou Scars (vue dans le trailer de la Paris Games Week 2017). Ils sont reconnaissables par les cicatrices présentes sur leurs visages et favorisent plutôt des attaques discrètes avec des armes silencieuses (arc, arme blanche). Les deux factions seront aussi en conflit l’une envers l’autre.
  • Durant les phases de combat, plusieurs approches seront disponibles. En cas de problème, la fuite restera une option tout à fait viable et il sera même possible de se créer de nouveaux chemins afin d’échapper à la vigilance de nos poursuivants. On a notamment vu qu’Ellie avait la possibilité de casser des vitres ou encore de ramper dans des endroits étroits. Elle sera aussi en mesure d’esquiver et de contre-attaquer derrière.
  • Du côté des infectés, Neil Druckmann confirme le retour des coureurs, qui seront néanmoins plus nombreux et surtout plus agressifs que dans le premier épisode. Les claqueurs et les colosses seront également de la partie. Enfin, il a annoncé la présence de deux nouveaux types d’ennemis : les puants, de grands monstres couverts de pustules libérant des spores brûlantes et un autre genre plus dangereux encore, dont il n’a cependant rien voulu dire.
  • De la même manière que dans Left Behind, le DLC du premier jeu, il sera possible de pousser les infectés et les factions présentes à proximité à s’affronter en s’y prenant stratégiquement. Ce sera une manière de faire le ménage sans avoir à se salir les mains.
  • Le système de craft sera similaire à celui du premier opus mais proposera néanmoins quelques nouveautés dans les possibilités de confection et dans les ingrédients utilisables. Il sera par exemple possible de se crafter un silencieux à appliquer sur son pistolet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien que certains éléments avaient déjà plus ou moins été évoqués avec les previews de la presse mondiale publiées à l’occasion de l’Outbreak Day, nous avons cette fois-ci pu en avoir un aperçu concret à partir d’images du jeu tournant en temps réel. Malgré tout, Neil Druckmann a assuré qu’il nous restait encore énormément de choses à découvrir et qu’ils n’avaient fait « qu’effleurer la surface de The Last of Us Part II » pour le moment.

La séquence de gameplay

Durant les neuf dernières minutes du State of Play, une séquence de gameplay totalement inédite et non-commentée a également été dévoilée. Elle débute alors qu’Ellie semble tout juste sortir d’une zone forestière pour se diriger vers le cœur de la ville, où la nature a plus que repris ses droits. On découvre d’emblée que la jeune femme a appris à nager, en surface comme sous l’eau, depuis les événements de The Last of Us. Tout comme avec Joel, cela étend ainsi drastiquement les possibilités de gameplay.

On voit rapidement à quel point la ville est occupée par le Front de Libération de Washington, qui rôde dans les rues et dont les membres communiquent beaucoup les uns avec les autres. Au cours de cette séquence, une cinématique nous apprend qu’Ellie est à la recherche d’une certaine Nora qui, d’après la femme qu’elle interroge, se trouve dans un hôpital à proximité. La jeune femme cherche donc à s’infiltrer discrètement, utilisant la grandeur et les hauteurs de l’environnement à son avantage. Les conversations des différentes personnes présentes nous font comprendre qu’effectivement, WLF et Scars se livrent une guerre sans merci.

Par la suite, on peut assister à une séquence de combat relativement similaire à ce dont nous avait habitué le premier opus. Ellie peut se défaire de ses ennemis discrètement, les affronter à distance ou au corps-à-corps lorsqu’elle est repérée puis prendre la fuite pour échapper à leur vigilance. Elle dispose pour cela d’un grand arsenal allant du pistolet au fusil de chasse, en passant par un arc ou encore tout un tas d’objets explosifs à crafter (bombes, fumigènes, etc.). On a au passage un aperçu concret de la taille des zones de jeu ainsi que des possibilités qu’implique l’agilité du personnage, qui peut grimper en hauteur ou esquiver les attaques des ennemis avant de contre-attaquer.

La séquence de gameplay se termine alors qu’Ellie parvient à atteindre sa cible, Nora, au sein même des locaux de l’hôpital. La cinématique qui se déclenche laisse penser que les choses pourraient très vite mal tourner entre les deux femmes puisqu’Ellie, visiblement en colère, lui demande si elle se souvient d’elle avant de conclure : « Oui, tu te souviens de moi… ». Serait-elle liée de près ou de loin à la fameuse tragédie survenue à Jackson dont Ellie veut se venger ? Réponse à la sortie du jeu.

Si vous le souhaitez, vous pouvez toujours voir ou revoir l’intégralité du State of Play sur la chaîne YouTube officielle de PlayStation France. N’oubliez pas d’activer les sous-titres qui sont intégralement disponibles en français.

Pour rappel, The Last of Us Part II est attendu pour le 19 juin prochain en exclusivité sur PlayStation 4.

7 comments
  1. rajaud

    Salut, déjà merci pour votre site et vos vidéos, cest le top !
    Je voulais vous demander, vous ne trouvez pas que Nora ressemble un peu à Riley, l’amie de Ellie qui s’est fait mordre en même temps quelle dans left behind ?
    Car finalement, on ne l’a jamais vu mourir, si ma mémoire ne me fait pas défaut ?
    Ou alors, peut-être est-ce sa sœur ?
    Peut-être que je me fourvoie totalement mais je ne peut pas m’empêcher de voir une ressemblance…

Laisser un commentaire