Loading...
#The Last Of Us Part.IIARTICLES

The Last Of Us Part II : Le résumé complet des previews françaises.

Les previews sont enfin de sorties pour ce Outbreak Day 2019 !

Vous le savez les Dogs, aujourd’hui, ce 26 septembre 2019 signe le jour de l’Outbreak Day. Jour très spécial qui représente à la fois l’anniversaire de Joël, mais aussi la déchéance de l’humanité avec le développement de l’épidémie du cordycep au stade mondial. Après une soirée d’anthologie ce mardi 24 septembre pour la révélation de la date de sortie de TLOU Part II c’est au tour du gameplay et des avis de la presse française de survenir ! Cette dernière à pu découvrir deux démos de gameplay, l’une nommée Jackson Patrol et l’autre Seattle Suburbs. Dans la première il s’agit de patrouiller avec Dina dans un décor enneigé et sauvage. La seconde elle se déroule bien plus tard dans le jeu, Ellie est dans une banlieue ravagée par les dégâts de la nature en compagnie d’ennemis particulièrement coriaces. Nous vous avons donc concocté, pour vous servir, un récapitulatif/résumé complet des différents avis de la presse pour ce titre très attendu qu’est The Last Of us Part II 

 

Découvrons dès à présent le retour des chanceux aillant pu jouer 3 heures au précieux sésame !

L’avis de Julien Chièze 

Vous le savez peut-être, Julien Chièze, journaliste et vidéaste sur YouTube a eu la possibilité de se rendre à l’événement organisé par Naughty Dog à Los Angeles. Ce dernier aillant vécu une expérience particulièrement viscérale selon ses retours. Dans sa preview il est tout d’abord mentionné le fait que Neil Druckmann ait notifié que cette deuxième partie de The Last Of Us a été créée afin de raconter une histoire, des enjeux et l’évolution des personnages de Ellie et Joël. Et ce 5 ans après le premier opus. Julien Chièze souligne que la toute première démo nommée « Jackson Patrol » lui à permis de débuter dans un refuge de survivant au pied d’un glacier. Le décor y est donc tout particulièrement enneigé. Ellie et Dina sont chargées de partir en patrouille à cheval aux alentours. Lors de cette promenade, naturellement accompagnée de quelques notes de Gustavo Santaolalla, la neige y est particulièrement bien traitée ainsi que la présence d’effets et de reflets sur la poudreuse. Le cheval y serait tout particulièrement maniable et non pas rigide comme certains joueurs pouvaient en avoir la crainte. Julien Chièze nous y confie aussi que la relation d’Ellie et de Joël est en réalité au beau fixe. En effet ce dernier est mentionné à quelques reprises par Ellie lorsqu’elle discute avec Dina et Ellie n’y affiche aucune rancune.

Toujours sur la technique, il est également mentionné que le titre possède une très belle direction artistique, une réalisation créative, somptueuse avec également un monde homogène et organique. Des conditions climatiques réalistes avec une tempête de neige qui fera baisser la visibilité ainsi que des animations particulièrement contextuelles et réalistes y sont également notifiées. Pour finir, il faut savoir que Julien Chièze déclare que le gameplay ne révolutionne pas celui premier opus. Cependant The Last Of us Part II affine le gameplay de son grand frère avec une évolution de craft, des améliorations avec de nombreuses catégories pour faire upgrader Ellie (précision, furtivité et plus encore). Dans la seconde démo « Seattle Suburb », il est souligné que les armes sont réalistes. Que le loot se fait de façon réaliste. Mais également qu’il a été question de découvrir les Wolves, un des antagonistes de cette aventure. Groupe de survivants particulièrement extrêmes, les Wolves sont nombreux, coriaces et accompagnés de chiens qui traqueront votre odeur corporelle. Cette dernière sera visible lorsque vous aurez débloqué la compétence de concentration avec Ellie qui vous permettra de repérer vos ennemis humains ou plus encore. Les ennemis étant plus coriaces, il sera également question d’infiltration car Neil Druckmann l’a bien préciser aux journalistes : parfois la fuite est la meilleure solution. The Last Of Us Part II ne vous fera donc pas de cadeau si vous décidez de vous la jouer bourrin. L’arc, la capacité de s’accroupir ou même de ramper au sol, les herbes hautes oscillantes au gré du vent ainsi que les murets et bâtiments explorables seront vos ingrédients pour survivre. Pour conclure, Julien Chièze déclare que le titre jouis d’une « réalisation impressionnante », « d’un monde organique et réaliste ». Une preview donc pleine d’informations et encourageante.

[VOIR LA PREVIEW DE JULIEN CHIÈZE]

Analyse Trailer The Last Of Us Part II
Un jeu « organique », « réaliste », « saisissant » :  TLOU 2 a clairement séduit la presse nationale

 

L’avis de Maxime Chao (JeuxActu) 

Maxime Chao, rédacteur en chef et journaliste de JeuxActu est également parti sur place pour nous relayer son avis et ses informations pour le titre. Mis a part les informations que ce dernier relaie que vous venez de voir, il déclare que le début du titre possède une ressemblance avec le très apprécié Red Dead Redemption II dans son introduction enneigée et à cheval. Cette corrélation lui semble évidente sur la première partie de la démo « Jackson Patrol ». Cette démo évoluant dans un décor froid et hostile. Selon Maxime Chao, Ellie est devenu un personnage beaucoup plus détendue et la progression y est beaucoup plus fluide et douce pour entrer, immerger le joueur de façon réaliste. Nouveauté de gameplay notifiée également : la présence du saut pour Ellie via un bouton dédié. Le saut qui favorise l’exploration du joueur car le titre possédant un level design jouant beaucoup sur la verticalité. Une infiltration beaucoup plus poussée certes mais avec des combats au corps à corps revus. En effet, les esquives sont de la partie via le bouton L1 ce qui apporte une immersion. Les PNJ y seraient tout particulièrement intelligents et indépendants. Les PNJ exploitent l’espace autour du joueur. Feature de gameplay déjà bien présente dans Uncharted 4 avec Sam Drake. En conclusion, malgré des défauts techniques soulignés (clipping ou quelques rares ralentissements) et une claque pas aussi grande que sur Red Dead Redemption 2 mais tout de même importante, Maxime Chao ressort satisfait de ces 3h de gameplay sur The Last Of Us Part II.

[VOIR LA PREVIEW DE JEUXACTU]

L’avis de Thomas Pillon (Gameblog)

Chez Gameblog, c’est Thomas Pillon qui a eu la chance de découvrir les 2 démos présentées en exclusivités dans la cité des anges. Au travers de ce qu’il nous rapporte, on peut dire qu’il est très emballé par ce qu’il a pu tester. La 1ère séquence s’ouvre sur, comme il l’appelle, une « tranche de vie», où on y retrouve Ellie et Dina, à cheval, qui se racontent leurs vies et notamment leur différentes conquêtes. Un échange que l’on peut croire anodin, mais, qui en raconte en substance sûrement plus, comme Naughty Dog sait si bien le faire. Au fil de cet échange, on comprend l’attirance qu’il y a entre elles mais qu’il est peut-être encore trop pour qu’elle se l’avoue… Pendant qu’elles accomplissent leur ronde, tâche instaurée au sein de la communauté afin de la protéger, le dialogue plante le décor, et permet d’exposer au joueur ce qu’il s’est passé depuis 5 ans. Le danger semble presque écarté, étant donné qu’un des membres de la communauté est mort de vieillesse. Mais l’échange rappelle quand même la menace qui rode avec une phrase : « J’espère que je n’aurais pas à t’en coller une entre les deux yeux. »

Les 2 jeunes femmes arrivent à une tour radio, qui domine la ville de Jackson, ville ô combien importante pour qui a terminé le 1er épisode. Cette ville par ses décors défrichés marque le tournant de l’Outbreak Day et ce qu’il reste de la vie d’avant. Même si Joel est mentionné, il n’apparaît pas dans cette séquence. Il apparaît, comme souvent dans les jeux Naughty Dog, que la narration se fera aussi pas les collectibles que l’on prendra le temps de chercher ou non. Alors qu’elles reprennent leur ronde, elles découvrent le cadavre d’un cerf, ce qui rend la situation bien plus tendue qu’au début de la démo. Ellie dégaine son arme et les premiers claqueurs arrivent. Le gameplay se dévoile. La possibilité d’esquiver et même de contre-attaquer est noté par le journaliste. On sent qu’Ellie a grandi et qu’elle est bien plus forte que dans le premier opus. L’aspect infiltration est quant à lui toujours bien présent. Les combats, comme le précise Thomas, varient en fonction des ennemis, que ce soit un humain protégé par un gilet pare-balle ou un infecté la stratégie et les armes utilisés ne seront pas forcement efficientes.

La seconde séquence est centrée sur le combat. On y découvre Ellie, à la recherche de son oncle Tommy, aux alentours de Seattle, prisonnier d’un gang : Les Wolves. Les décors sont envahis par la nature, ce qui offre moultes possibilités d’approche. Choses que Uncharted 4 avait initié en son temps. L’IA y apparaît comme perfectible en fonction des situations. Autre que les humains et les infectés, et comme l’a présenté le trailer du State Of Play, les chiens sont de la partie et s’avèrent être redoutables par leurs attaquent mortelles mais aussi car, grâce à leur flair, ils vous traqueront sans relâche et serviront de signal d’alerte si ils vous tombent dessus. Et ce quand un des humains ne vous aura pas déjà repéré et alerté ses compagnons à l’histoire et au nom tous différent.

Ce que Thomas ressort de ces démos c’est la violence tant physique que psychologique. TLOU Part II a poussé les curseurs au maximum pour nous faire ressentir la dureté et l’hostilité de cet univers

Propos relayés par Nathan Gouzien

[VOIR LA PREVIEW DE GAMEBLOG]

Analyse Trailer The Last Of Us Part II
Une violence crue et présente, décrivant bien l’univers anxiogène dans lequel nous allons évoluer…

 

L’avis de Kaaraj (JEUXVIDEO.COM) 

Pour finir, de son côté Jeuxvideo.com, représenté par Kaaraj, nous rapporte ses impressions. Il commence d’ailleurs par mettre l’accent sur une des forces apparentes de cet suite : la narration. La séquence de ronde à cheval, semble se passer juste après (le lendemain) de la scène que nous avait présenté Sony lors de l’E3 2018, à savoir, le bal et le baiser. Cette narration, Kaaraj la qualifie, et ce n’est pas pour nous déplaire, de simple, naturelle mais qui mets en valeur Ellie et Dina comme de vrais personnages et qui raconte la naissance de leur relation amoureuse. La ou la 1ère séquence se passe sous la neige, la seconde ressemble plus à un temps estival. Aura t-on le même découpage par saison que le 1er épisode ? C’est fort probable. Il souligne aussi la forte présence de la narration par les décors et environnements, une véritable marque d’un jeu Naughty Dog. Que ce soit pour nous narrer l’histoire du jeu, ou celle de son univers.

Autre point remarqué : les transitions seamless entre les séquences jouables et les cut-scenes. Pour ce qui est du gameplay pur, pas de révolution marquante soulignée. The Last of Us Part II, s’accompagne d’un arbre de compétences de 3 branches, du crafting d’armes ou d’objet. Certains collectibles disséminés permettront aussi de débloquer de façon réaliste, des compétences comme un magazine de chasse qui permet d’augmenter la précision d’Ellie. Les décors dans lesquels nous évolueront seront composés de hautes herbes pour se camoufler mais aussi de basses herbes, où la capacité qu’Ellie a de ramper deviendra indispensable. Si tant est que les ennemis ne soient pas trop proches. Pas de camouflage a 2 cm d’un ennemi. Réaliste on vous dit. Si Ellie est repérée, elle peut fuir pour se cacher, mais ses adversaires la poursuivront et concentreront leur recherches la où ils l’ont perdus de vue. Ils encercleront même les zones afin de ne pas lui laisser d’échappatoire. Bouteilles, surins, explosifs ou silencieux seront alors les meilleurs atouts pour s’en sortir.

Les combat au corps a corps ont été amélioré et où il apparaît essentiel de lire le langage corporel de l’ennemi en face pour frapper ou esquiver au bon moment. Autre point apporté par Kaaraj, c’est la qualité indéniable des animations qui renforce ce côté réaliste et viscéral des combats. Mais aussi de l’exploration car Ellie prendra le temps de ramasser les objet plutôt que de juste tendre le bras, retirera les flèches qui l’auront touchées. Le maniement des armes différents et adapté si elle est debout, accroupie ou couchée. Le sound-design est aussi de grande qualité, on ressent la puissance des coups de feu, la légèreté du vent dans l’herbe ou plus effrayant encore :  l’intensité des cris des claqueurs.

Enfin, le journaliste revient sur la violence proposée par ces démos, point essentiel de ce qui nous a été montré pour l’instant et que le studio n’a pas voulu abaisser, même après les critiques formulées par certains joueurs antérieurement. Réaliste, Viscéral, Violent sont les mots qui reviennent dans ces previews.

Propos relayés par Nathan Gouzien

[VOIR LA PREVIEW DE JEUXVIDEO.COM]

Les journalistes français sont donc particulièrement enthousiastes

Ce qui est sûr c’est que cette semaine a été forte, riche et complète autour de ce The Last Of Us Part II. La dernière ligne droite arrive et les premiers avis des journalistes francophones sont très encourageants pour la suite. La richesse de la mise en scène, des personnages/ambiance ainsi que du réalisme ont définitivement convaincu. Espérons que tout cela se confirme lors de la sortie du jeu le 21 février 2020. Avez-vous hâte ?

Nous vous souhaitons, sur ce, une excellente fin de journée/début de soirée sur Naughty Dog Mag’ !

One comment

Laisser un commentaire