Loading...
#The Last Of Us Part.IIARTICLES

The Last of Us Part II a failli être un open world

The Last Of Us Part II - Seattle

Si The Last of Us Part II tel que nous le connaissons n’a pas manqué de séduire la presse et une grande partie des joueurs, il aurait pu avoir une allure tout à fait différente. Pour cause, Neil Druckmann a révélé lors d’une récente interview que les plans initiaux tendaient à en faire un jeu en monde ouvert.


🐾 Retrouvez dès maintenant notre test de The Last of Us Part II


Depuis Uncharted 4: A Thief’s End en 2016, Naughty Dog a adopté une nouvelle approche dans la construction de ses univers. En effet, tout en gardant une dimension linéaire destinée à faire évoluer le joueur de la manière la plus fluide et la plus immersive possible, le studio n’a pas hésité à proposer des environnements de plus en plus ouverts.

La suite de The Last of Us le prouve d’ailleurs en proposant les espaces les plus vastes jamais conçus dans leurs jeux à ce jour. Et si The Last of Us Part II ne peut pas être qualifié d’open world, Neil Druckmann a avoué au micro d’IGN (via Push Square) qu’il a bien failli l’être avant qu’ils ne décident de revenir en arrière. Le réalisateur du jeu, qui avait déjà expliqué pourquoi en octobre dernier, donne cependant davantage de détails dans le cas présent.

On apprend ainsi qu’à l’origine, le voyage d’Ellie et Joel devait être « un open world avec plusieurs hubs différents ». Le premier d’entre eux devait placer le joueur aux commandes d’Abby et de ses amis. Alors que ces derniers subissaient une attaque, ils devaient être secourus par Joel et Tommy puis ramenés à Jackson, où ils auraient passé « un certain temps […] à faire des missions avant un moment critique où Abby aurait révélé qui elle est ».

Le second aurait ensuite replacé le joueur aux commandes d’Ellie dans les contrées de Seattle. Toutefois, les équipes ont décidé d’abandonner cette idée lorsqu’ils ont réalisé qu’une telle structure aurait été un frein à l’histoire qu’ils cherchaient à transmettre, et par conséquent à l’immersion ressentie par le joueur.

Avec le jeu que nous essayions de faire, avec l’histoire que nous essayions de raconter, avec les personnages que nous avions à notre disposition, cela n’avait pas de sens d’en faire un open world, et ces aspects semblaient être trop en conflit.

C’est ainsi que nous en sommes arrivés au résultat tel que nous le connaissons, largement inspiré de la structure mise en place pour Uncharted 4 et Uncharted: The Lost Legacy ensuite. Un choix que l’on comprend aisément quand on sait à quel point il peut être difficile d’associer narration et monde ouvert de manière efficace et convaincante.

Néanmoins, les derniers jeux en date de Naughty Dog ainsi que ces déclarations de Druckmann peuvent nous pousser à nous interroger. On ressent de la part du studio une certaine volonté d’aller vers des productions dont les mondes sont de plus en plus ouverts… Ne serait-on pas, doucement mais sûrement, en train de nous diriger vers la création d’une nouvelle licence en open world ? Ce serait là une grande première pour le studio. Réponse dans les mois ou les années à venir.

Pour rappel, The Last of Us Part II est disponible en exclusivité sur PlayStation 4.

Laisser un commentaire