The Last of Us HBO | La série se voudra plus scientifique que le jeu, plongeant dans les origines de contamination

Plus que quelques jours à attendre avant la sortie de l’adaptation du premier opus de The Last of Us sur petit écran. Il faut savoir que la série différera légèrement du titre de Naughty Dog. Chronologie modifiée, éléments supprimés et remplacés, bref, la production nous promet quelques surprises. Et nous promet également de nous fournir son lot de précisions quant au processus de contamination lié au virus fongique connu dans les jeux. En effet, Neil Druckmann et Craig Mazin, les hommes à la tête du projet, portent un très grand intérêt à l’aspect scientifique que dégage la licence post-apocalyptique.

Un détail qui n’a laissé personne indifférent

Il y a un peu moins d’un mois, de nombreux spots promotionnels de la série The Last of Us ont envahi la toile. L’un d’entre eux a spécialement retenu notre attention. En effet, sur l’une des vidéos publiées, nous pouvons apercevoir une séquence mettant en scène une femme médecin, tenant un morceau de ce qui semblerait être une souche de Cordyceps.

Rappelons que le Cordyceps est un virus fongique qui existe réellement. Ce dernier est… l’un des personnages principaux de la licence. En outre, dans les jeux The Last of Us, c’est ce même virus qui change la population en des ex-humains. Des néo-zombies, finalement.

Capture d'écran d'un spot TV de la série The Last of Us. Une femme porte une combinaison médicale hermétique en tenant de la main droite une pince, au bout de laquelle se trouve ce que nous devinons être une souche de cordyceps.
La série The Last of Us pourrait bien se concentrer davantage sur l’origine du Cordyceps.

Voilà donc une capture d’écran de l’extrait vidéo en question. Et le moins que l’on puisse, c’est qu’il a fait assez parler de lui sur le net. À ce propos, certains internautes ont pu identifier l’actrice indonésienne Christine Hakim. Cette trouvaille n’est pas à laissé de côté, car quelques décors de la série montraient des éléments en lien avec le Ministère indonésien de la Santé.

Ainsi, nous nous demandions si la série ne viendrait pas s’appuyer davantage sur l’origine de la pandémie présente dans l’univers fictif de The Last of Us.

De ce fait, les dernières confirmations apportées par Craig Mazin et Neil Druckmann, viennent réconforter et approuver ces suppositions…

La science sera davantage exploitée dans la série The Last of Us que dans le jeu éponyme

En pleine promotion de leur projet télévisuel dantesque, Neil et Craig sont revenus sur l’importance de la science dans la licence.

Craig Mazin et Neil Druckmann
Craig Mazin et Neil Druckmann 💪.

Ayant le temps d’explorer plus de choses que dans le jeu, les deux scénaristes déclarent alors que la série reprendra les prémisses de l’épidémie du Cordyceps à l’écran. Eh oui, même si dans le premier opus, le virus fongique était évoqué, rien de ce qui concerne ses origines n’avait été dévoilé.

Nous voulions fonder cette série sur autant de science que possible. […] On voulait pousser ça [l’origine du Cordyceps] un peu plus loin. Nous voulions nous donner autant de réalité que possible, car plus c’est réel, plus nous nous connectons aux personnages qui jouent dans cet espace.

Craig Mazin, fasciné par la dimension qui entoure ce virus, pense qu’il est important pour les téléspectateurs de comprendre le déroulement de la contamination. Afin de créer une série réaliste, le créateur de Chernobyl a même échangé quelques mots avec des mycologues (des spécialistes en champignons).

Rappelons que la série se veut également moins violente que le jeu. En d’autres termes, l’adaptation de HBO reflètera seulement une violence « essentielle » mais tout de même présente afin de souligner la terreur et l’effroi connus chez les protagonistes. Récemment, nous avons d’ailleurs appris que les spores ne seront plus de la fête dans la série, et seraient remplacés par des tendrils. Découvrez notre article consacré exclusivement sur le sujet.

Est-ce que cette stratégie sera convaincante ? Réponse le 15 janvier, date officielle de la sortie de la série. Du moins, en dehors de la France…

À très vite sur Naughty Dog Mag’ !


[SOURCE]